3615 my life

THE nouveau joujou : Instax Mini 8 Fujifilm

    En ce beau dimanche de mars, je viens vous parler de ma nouvelle acquisition ! Si vous avez lu ma bucket list il y a quelques jours, vous avez peut-être vu l’indice qui s’y est glissé. Ne vous en faites pas, c’est maintenant que je mets fin au suspense : il s’agit de l’Instax Mini 8, un polaroid signé Fujifilm. Pourquoi mini me demanderez-vous, et bien car les photos qui sortent de cet appareil font la taille d’une carte de crédit, afin de tenir dans un porte-feuille.

   Voilà donc à quoi ressemble mon nouveau joujou. Vous ne l’avez peut-être pas encore remarqué mais j’adore prendre des photos. Je ne prétends pas être douée, c’est loin d’être le cas et ce n’est pas le but, mais j’adore. Dès que je repère quelque chose qui me plaît ou que je trouve marrant, il faut que je le capture dans la petite boîte. Donc forcément, cela faisait un petit moment que je voulais un polaroid. Avoir l’image directement à conserver, c’est le rêve ! Mais le prix m’empêchait de céder à la tentation (désolée Oscar de t’avoir fait mentir !).

   J’avais craqué pour un, chez Urban Outfitters à Montréal, à seulement 60 dollars. J’étais sur le point de l’acheter, me disant que je ne trouverais pas une meilleure affaire lorsque je me suis mise en quête des pellicules. J’ai très vite déchanté : quarante euros les dix photos. J’avais donc mis ce rêve dans un coin de ma tête, jusqu’à ce que je tombe sur cet article de Julinfinity. Et là, elle m’a convaincu ! J’ai quand même laissé passer la nuit pour y réfléchir mais je n’ai pas pu attendre un jour de plus.

   Elle a donné tout un tas de liens super utiles pour toucher ce gadget à un bon prix, si des fois vous vous laissez tenter, allez jeter un œil sur ses bons plans. Pour ma part j’ai opté pour le modèle noir (il existe aussi en bleu ciel, rose, jaune, violet et blanc) fourni avec 100 films pour 138 euros. A savoir que l’appareil nu vaut 79.90€ et le pack de 10 films environ 12€. J’ai aussi immédiatement acheté une housse car depuis le temps que j’attends d’avoir enfin un polaroid dans les mains, je ne voulais pas le laisser s’abîmer ! Oui, il s’agit bien de celle sur la photo juste au-dessus.

   Je me suis également laissée tenter par des petits stickers pour décorer le contour comme vous pouvez le voir sur la gauche. Le rendu fait très retro. Bien sûr, il ne faut pas vous attendre à de la très grande qualité, comme je vous l’ai dit, c’est un gadget, pas un appareil photo pro. Comme diraient les anglo-saxons « let’s take a trip down on memory lane » (littéralement : allons faire un tour sur la route des souvenirs) en retrouvant le même genre d’images que l’on récupérait chez le photographe il y a quelques années lorsque la pellicule était terminée. Je ne l’ai pas encore depuis longtemps donc je suis loin d’avoir exploré toutes ses capacités. En effet je l’ai testé pour la première fois cette semaine. J’en suis pour le moment bien contente.

    Il est assez intuitif, rien de bien compliqué. La notice tient sur quelques lignes. La première chose est bien évidement de mettre les piles ( c’est d’ailleurs le petit hic, car les piles ça tient moins longtemps et ça coûte plus cher qu’une batterie que l’on recharge) et la pellicule. Tout est écrit sur la pellicule donc il est impossible de vous tromper. La seule chose à savoir car ce n’est écrit nulle part, je l’ai donc appris à mes dépens : il y a un film de sécurité dans la pellicule. Il faut donc que vous preniez une photo avant de pouvoir en avoir réellement une. Dommage, on avait pris une belle photo de famille devant le kota.

   Le bouton que vous voyez à gauche de l’objectif est celui qui permet d’allumer l’instax. Pour l’éteindre, il vous suffit d’appuyer sur l’objectif pour le faire rentrer. Le bouton sur la droite sous le flash est celui pour prendre les photos. Et cette petite lumière ? Et bien cette petite lumière est un petit détail très pratique ! L’appareil vous dit tout seul le mode que vous devez sélectionner afin d’avoir une image réussie. Très pratique. Il vous suffit de tourner la molette pour être en face de la petite lumière. La photo sortira ensuite sur le haut de l’appareil et il faudra vous armer de patience avant de savoir si elle est réussie. Elle sort blanche et l’image se dessine peu à peu comme dans les photomatons.

signature

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

5 réflexions au sujet de « THE nouveau joujou : Instax Mini 8 Fujifilm »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s