53 billets en 2015·Calendrier de l'avent 2015·TV show addict·We wish you a merry Christmas

Deuxième blog : Sisco Papote

   Pour cette deuxième journée, c’est Déborah, alias Débbie, du blog Sisco Papote qui s’est prêtée au jeu des questions réponses. Cette corse de 27 ans, que j’ai découvert grâce au défi 53 billets en 2015 d’Agoaye, nous en révèle un peu plus sur elle.

Pour jouer les indiscrètes :
Que fais-tu dans la vie ?
Je suis Responsable Assurance Qualité pour un institut régional de formation sanitaire et sociale.

D’où viens-tu ?
Originaire d’un petit village Corse (Silgaggia, ERBALUNGA), je suis à moitié Provençale : toute ma famille paternelle étant de Cavaillon.

Sisco papote

Parlons un peu de ton blog :
Depuis quand blogues-tu ?

J’ai tenu mon premier blog il y a 10ans, sur skyblog… Mais j’ai lancé SiscoPapote en Février 2014.

Comment t’en es venue l’envie ?
Je bloguais à l’époque sur les produits de beauté et le nail-art, sur le blog Sisco20222… Sauf que je ne me faisais pas plaisir à 100%. Je voulais pouvoir parler de tout et de rien sur mon blog, de beauté comme de musique, de bonne bouffe comme de lecture… J’ai donc lancé SiscoPapote, pour écrire et papoter avec qui le voudrait bien et surtout, me faire plaisir, sans contrainte !

Séries télé, livres, musique, DIY… comment choisis-tu tes sujets ? Vraiment en fonction de ce que je fais, de ce que je vis, de l’actualité… Je ne suis pas une blogueuse « tendance », je le dis même dans mes articles : j’ai plutôt toujours 20 trains de retard !! Du coup je parle des choses au fil de mes découvertes, de ce que je fais, de ce que j’ai vu et surtout : si j’ai envie d’en parler !

Où puises-tu ton inspiration ?
Tout ce qui m’entoure peut être une source d’inspiration : un magazine feuilleté chez le médecin, un article lu sur un blog, un film vu à la télé, une chanson…

D’où vient le nom « Sisco papote » ?
J’utilise depuis très longtemps le pseudo « Sisco » sur internet. C’est le nom d’une marina du Cap Corse, mais aussi le nom de jeune fille de ma Maman… Papote, c’était un peu une évidence, pour résumer ce que je voulais faire sur le blog, ce que j’aime faire dans la vie en fait !

Qu’est-ce que ton blog t’apporte ?
Beaucoup de « soulagement » si l’on peut dire ainsi ! Écrire me permet de me libérer de tous les sentiments que j’ai en moi, de tous ces chamboulements et toutes ces émotions que je rencontre. Je me sens moins seule quand je les partage avec les lecteurs, qu’ils me donnent leurs points de vue. Mon blog m’apporte aussi de superbe découverte, aussi bien des lieux que des produits mais surtout : des personnes ! Des blogueurs géniaux et attachants. Ma plus belle découverte cette année est le blog d’Agoaye.

Quel est ton meilleur souvenir bloging ?
Les rencontres que j’ai pu faire, transformant des amitiés virtuelles en réelles, prolongeant le plaisir des échanges via des articles à des échanges autour d’un verre, devant un bon film. Je pense notamment à Marsupoire, que j’aime à la folie, qui n’habite plus très loin de chez moi maintenant, et qui est devenue une véritable amie.

Le pire ?
Mon tout premier blog il y a 10 ans. Des filles de ma classe avaient trouvé l’adresse, et passaient leur temps à m’insulter et me harceler dessus… Elles s’en prenaient à ma famille, écrivant par exemple que ma mère (à l’époque en traitement contre le cancer) ne méritait qu’une chose : mourir… Je ne pouvais pas ouvrir ma boîte mail sans trembler de ce que j’allais trouver, et je n’arrivais pas à en parler… C’est un copain qui a tout balancé à mes parents et il a fallu qu’ils aillent déposer une plainte au commissariat avec les parents d’autres nanas qu’elles ont harcelé, comme moi. J’ai fermé mon premier blog à cause de tout cela, j’ai changé tous mes pseudos, mon adresse mail, etc. J’essaie de rester très prudente par rapport à tout cela maintenant, et j’essaie de me préserver en évitant de suivre des blogueuses trop polémique, cherchant à faire du buzz à tout prix, en massacrant à coup de mots acérés les autres blogueuses.

Combien de temps passes-tu sur ton blog ?
Au minimum une heure par semaine. Selon les articles qui me viennent en tête, les commentaires publiés, les idées qui fourmillent dans ma tête…

Quel article a été le plus difficile à écrire pour toi ?
« Car je t’espère, mon petit ange », c’était très dur pour moi de parler au monde entier de ce désir de grossesse, de ma jalousie, je me sentais tellement égoïste d’écrire ces mots… Et puis, les lecteurs ont vraiment été géniaux, ils m’ont apportés beaucoup de conseils et surtout : ils m’ont rassurés, mieux parfois que certains de mes amis.

Quel est celui dont l’écriture t’a procuré le plus de plaisir ?
« Toute une nuit pour… », dans le cadre du défi d’Agoaye : 53 billets en 2015 ! J’ai pu totalement me lâcher sur le thème, exprimer un fantasme que j’ai depuis longtemps… ça m’a fait un bien fou, et je suis contente d’avoir su partager tout cela dans un seul article !

Les baleines, les ancres, la bouteille à la mer… peux-tu nous expliquer pourquoi ce thème marin ?
Depuis toute petite, je suis une grande fan du monde marin : poisson, bateau… Je pense que cela me rappelle mon enfance en Corse, au bord de l’eau. La mer m’apaise, me permet de m’évader… et ça tombe bien, le blog aussi ! C’est donc tout naturellement que j’ai eu envie de réunir les deux en un thème très marin.

Pour ceux qui aiment rester dans le canapé :
Quelles sont tes séries préférées ?

Si je suis une inconditionnel de Grey’s Anatomy et Veronica Mars, je suis récemment tombée amoureuse d’Arrow…Je ne rate aucun épisode de Pretty Little Liars et Once Upon a time !

Et tes plus grosses déceptions ?
J’ai très vite abandonné The Mindy Project et Nurse Jacky. Je n’ai pas pu survivre au premier épisode d’American Horror Story (j’en ai vraiment fait des cauchemars de cette horreur !)

As-tu une série à recommander ?
Orange is the New Black ! Cette série m’a vraiment scotchée !

Quel est ton livre de chevet ?
C’est un recueil de poème de Paul Eluard… j’adore sa poésie.

Et ton livre préféré ?
Et si c’était vrai… de Marc Levy. Une ode à l’amour tout simplement magique !

Quel est celui qui t’a le plus marquée ?
Je dirais la trilogie d’Henri Troyat « Viou, A demain Sylvie et le Troisième Bonheur ». Ce livre m’a été offert pour mes 10 ans et dedans, il y avait une scène d’amour bien décrite dans tous les détails… C’était la première fois que je lisais ça, et ça a laissé une trace romantique assez importante sur ma vision de l’amour.

Quel est ton genre de prédilection ?
Je n’en ai pas… Je fonctionne à l’envie !

As-tu des livres à conseiller ?
Les livres de Marcel Pagnol ! Je n’arrête pas d’en parler sur mon blog, mais chacun apporte tellement de chose à la lecture : l’évasion, l’émotion, les sensations…

Tu aimes aussi parler musique, quelle est ta chanson préférée ?
Regrets de Mylène Farmer. Une magnifique ode à un amour parti trop tôt, qu’il faut accepter de laisser s’en aller pour l’au-delà, et continuer à vivre sa vie sur Terre.

Laquelle te redonne la pêche ?
A Voce Rivolta, une chanson corse d’I Muvrini qui, dès que je l’entends, me donne envie de me lever, de danser et de sauter partout !

Quelle chanson écoutes-tu que tu es déprimée ?
Dans les yeux d’un autre de Julie Zenatti. Vestige d’une déprime lorsque je me suis faite plaquer justement !

Quelle chanson te donne envie de danser ?
A l’heure actuelle : Cheerleader de OMI.

Laissons place à la curiosité :
Quelle est ta citation préférée ?

En ce moment j’adore la citation de Louis Aragon : « certains jours, j’ai rêvé d’une gomme à effacer l’immondice humaine. »

Quelles sont tes passions ?
J’aime les cultures régionales : danses, langues, traditions, coutumes et costumes. J’aime aussi le crochet, le scrapbooking, la photo…

As-tu des héros ?
Mon grand-père maternel, que je surnommais affectueusement mon Papichou. Pas connu du grand public, mais résistant de la guerre de 39-45. Et surtout, grand héros de ma vie, présent dans tous les coups durs et les moments de bonheur. Il me manque horriblement chaque jour depuis sa disparition. Mais il garde dans mon cœur sa place de héros.

De quel(s) couleur(s) sont tes chaussettes ?
Arf, sans originalité : blanches !

Si j’étais … 
Écrivain, je m’amuserais certainement mieux que dans le job que j’ai aujourd’hui car, même si je l’aime, j’en ai bien souvent marre le matin en me levant !

Si tu as quelque chose à ajouter, c’est le moment !
Merci Albane pour cette chouette interview ! J’ai hâte de découvrir les autres participants à ce calendrier !!

Publicités

5 réflexions au sujet de « Deuxième blog : Sisco Papote »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s