Blog trotteuse·Calendrier de l'avent 2015·We wish you a merry Christmas

Dix-neuvième blog : A ticket to ride

   « She’s got a ticket to ride, She’s got a ticket to ride, She’s got a ticket to ride, But she don’t care… » ♫  Elle, elle ne s’en fiche pas, elle, elle a le ticket pour voyager et elle s’en sert. Elle c’est Elodie, et avec Mathieu, elle arpente le monde et raconte ses aventures sur leur blog A ticket to ride.

Capture d’écran 2015-12-19 à 18.55.40

Pouvez-vous nous parler un peu de vous deux ?
Mathieu, 35 ans et Elodie, 27 ans.

D’où venez-vous ?
Elodie d’un petit village dans le département du Tarn, Mathieu a grandi près d’Agen. Avant de partir, on était installé à Millau, dans l’Aveyron près du petit village de Roquefort.

Quels sont vos hobbies ?
Randonner, lire, surfer sur le net, un peu comme tout le monde !

Que faisiez-vous avant d’entamer ce tour du monde ?
On est tous les deux journalistes en presse écrite. Mathieu travaille depuis dix ans dans un quotidien régional ; Elodie y a travaillé régulièrement sous forme de contrat à durée déterminé.

Comment vous est venue l’envie de voyager ?
Elodie : depuis que je suis petite mes parents voyagent un peu partout dans le monde et m’ont transmis le virus. Après cinq mois en Inde, j’avais de nouveau la bougeotte.
Mathieu : on l’avait en nous. Génétique peut être…

Comment choisissez-vous les destinations ?
Une envie, une curiosité. Toutes les destinations nous intéressent potentiellement, il faut juste choisir celle qui nous intrigue le plus. On avait quelques idées communes pour ce « tour du monde ». Il ne restait plus qu’à tracer un itinéraire logique autour d’elles. Le budget joue aussi dans le choix.

Un tour du monde ça se prépare, combien de temps vous a-t-il fallu pour tout mettre en place ?
On a pris la décision de partir en avril 2014. Un an plus ou moins avant le jour J. Au début on s’emballe, on a envie de tout préparer. Mais c’est surtout les six derniers mois qui sont importants.

Quand avez-vous quitté la France ?
On a quitté la France le 25 mars 2015 pour l’Espagne ; où l’on a pris notre premier vol à Barcelone le 31 mars.

Combien de temps de voyage avez-vous prévu ?
10 mois. Mathieu a pris une année sabbatique (11 mois). Et c’est aussi ce que nous permet notre budget.

Quels pays figurent sur votre « to do list » ?
On voulait absolument traverser la Russie en transsibérien ; Mathieu rêvait de la Nouvelle-Zélande ; Elodie de découvrir la Patagonie. C’étaient les priorités. La Mongolie, le Pérou ou encore l’Afrique du Sud nous attiraient également beaucoup. Voilà pour les grandes lignes.

Quels pays avez-vous visité pour le moment ?
On a donc traversé la Russie, la Mongolie et la Chine. Nous sommes ensuite resté un peu plus de deux mois au Vietnam et en Thailande, avec une courte traversée du Cambodge (qu’on veut absolument découvrir un jour). Après deux escales à Singapour et Sydney, on a vadrouillé en Nouvelle-Calédonie et Nouvelle-Zélande. Depuis septembre on est sur le continent sud-américain, après le Pérou, la Bolivie, le Chili.

Quel est votre meilleur souvenir ?
Le meilleur c’est difficile. On a vécu plein de bons moments. Se retrouver scotchés devant des paysages magnifiques comme le lac Baikal ou la grande muraille. Mais aussi rencontré des gens géniaux avec qui ont a fait un bout de chemin. Tout ce qui a composé ces dix mois est notre meilleur souvenir.

Et le pire ?
Elodie : Peut être cette salade de tomates achetées au marché bolivien de Sucre il y a un mois et qui m’a cloué au lit pour la première fois du voyage.
Mathieu : j’étais pas au mieux de ma forme non plus…

Quelle destination recommanderiez-vous ?
Question difficile. Chaque destination se vaut. On va dire que, si il y a un pays qui nous a agréablement surpris, c’est bien la Chine. On ne savait pas vraiment à quoi s’attendre. Il s’est imposé sur notre parcours. Résultat : on a découvert un pays où les paysages sont riches et variés ; où la gastronomie est à la hauteur de sa réputation ; où la culture imprègne chaque ville. Bref, un pays qui donne envie de revenir. Mais ce n’est pas le seul.

Quels lieux sont à éviter à tout prix ?
Elodie : les quartiers « rouges » à Bangkok.
Mathieu : les toilettes de la gare d’Ekaterinbourg !

singapour roquefort
Dégustation de Roquefort à Singapour © a ticket to ride

On doit souvent vous poser la question mais comment faites-vous d’un point de vu financier ? Aviez-vous mis de côté au préalable ? Faites-vous des petits boulots au cours de vos séjours ? Avez-vous des partenaires dans cette aventure ?
On a choisi de voyager sans travailler. Ce qui impliquait de partir avec une belle somme de côté. On a épargné depuis plusieurs années. On a reçu également un petit coup de pouce du Conseil général de l’Aveyron et de l’entreprise Société, productrice de Roquefort.

Pouvez-vous nous expliquer le concept de « do you know roquefort » ?
C’est tout simple. On improvise des dégustations de roquefort dans différents pays. Dans la rue, sur un marché, où l’on peut… On filme les réactions des gens et on compile tout ça pour le mettre sur notre blog.

Comment vous en est venue l’idée ?
On avait envie de partager quelque chose de français avec les gens rencontrés sur notre chemin. Qu’est-ce qui est français, bien typique et qui ne laisse pas indifférent ? Il n’y avait que le roquefort.

Quelles sont les réactions de vos hôtes à la vue du fromage ?
Il y a de tout mais ça dépend principalement des habitudes alimentaires du pays en question. En Espagne ou au Chili, c’est souvent positif. En Asie et notamment en Chine, tout le monde (ou presque) a fait la grimace.

D’un point de vue pratique, n’est-ce pas trop compliqué de voyager avec votre régiment de roquefort ? (passer les frontières, les odeurs, la conservation …)
On ne voyage pas avec le fromage. Impossible ! On a les adresses des magasins où l’on peut le trouver dans les villes. Ça simplifie tout !

Comment vous êtes-vous décidés à retranscrire ce voyage par écrit ?
Le blog faisait partie de l’idée de voyager. On est journalistes ; c’est un peu une déformation professionnelle. Avec ce blog, on se fait d’abord plaisir à nous !

Pourquoi avoir fait le choix d’écrire à deux ?
On fait le même métier. On se partage quand même les articles : celui qui n’écrit pas relit, met en page, fait les vidéos. Il y a du travail pour deux.

Est-ce que cela apporte des difficultés supplémentaires ?
D’écrire à deux ? Non, c’est un plus. On a deux fois plus de recul, un autre avis et une relecture (essentiel !).

Parvenez-vous à bloguer au rythme que vous souhaitez ?
Non, forcément l’idéal serait d’écrire et de publier un article sur les visites des jours précédents. On a pas mal de retard. Parce qu’on privilégie les rencontres, les découvertes et qu’on profite de l’instant T. Le blog vient après.

Comment parvenez-vous à bloguer en étant en vadrouille en permanence ?
Ce n’est pas parce qu’on est en vadrouille sans cesse que l’on ne prend pas le temps de se poser. Il faut savoir se poser ! Pas forcément pour le blog (même si ça aide) mais aussi pour se reposer, profiter d’un endroit. On ne peut pas courir pendant dix mois comme on ferait pendant un voyage de 15 jours.

Est-ce que votre blog vous fait aborder vos séjours différemment ?
Je ne pense pas. Il nous fait souvent réfléchir mais « après coup ». C’est un très beau souvenir de voyage.

Parce que un peu de curiosité ne fait de mal à personne…
Est-ce que vous avez amené des livres avec vous ?

On est parti avec un livre et une liseuse. Pour que chacun puisse lire et pour limiter le poids. On échange très régulièrement les livres. On a dévoré plus de vingt livres chacun en 8 mois.

Vos citations préférés ?
Il y en a des dizaines ! D’ailleurs chaque article sur le blog en donne deux en rapport avec le sujet : une sérieuse et une un peu plus décalée.

De quelles couleurs sont vos chaussettes ?
Grises foncées ou beiges ; le choix est limité !

Si j’étais …
Si j’étais un plat français : une raclette ! Oui est en manque 🙂

Avez-vous quelque chose à ajouter ?
Et vous, c’est quoi votre prochaine destination ?

Publicités

Une réflexion au sujet de « Dix-neuvième blog : A ticket to ride »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s