Blog trotteuse·Calendrier de l'avent 2015·We wish you a merry Christmas

Vingt-troisième blog : On met les voiles

   Noël approche à grand pas, et donc la fin de ce calendrier également. Aujourd’hui je vous présente le dernier couple de globetrotteurs de la série : Adeline et Tony. Ces varois partagent leurs expériences sur On met les voiles. Interview.

Capture d’écran 2015-12-23 à 00.01.11

Pouvez-vous nous parler un peu de vous deux ? Et où avez vous posé vos valises ?
Coucou Albane. On est Tony et Adeline, deux grands amoureux de voyage. Ça fait maintenant cinq ans que l’on voyage ensemble et on est contents de compter quelques destinations sympas à notre actif. En Europe, on a voyagé à Londres, Rome, Venise, Porto, Lisbonne, Amsterdam, Bruxelles puis Zadar. On a aussi eu la chance de parcourir une jolie partie du Québec à deux reprises et suite à notre première visite, on a pu filer vers New York. C’était gigantesque de voir sous nos yeux les grands symboles de notre culture occidentale. Une fois mariés, on s’est envolés pour notre voyage de noces à Bali. En scooter on a parcouru l’île. On ne l’oubliera pas celui-là ! Adeline, avant de rencontrer son prince charmant (Tony a insisté pour cette formulation), avait déjà globe trotté mais on n’en parle pas parce que Tony est jaloux, il aurait aimé en faire autant. Le métier d’Adeline a un peu été le moteur de nos voyages d’ailleurs. Photographe, elle a toujours son appareil autour du cou pendant nos voyages. Tony est depuis peu consultant en fonds européens. C’est sa façon laborieuse de voyager.

D’où venez-vous ?
On vient de Fréjus dans le Var. D’ailleurs même si on adore voir des nouveaux paysages, on sait la chance qu’on a de vivre sur la cote d’azur. C’est vraiment magnifique.

plitvice-01
Plitvice © On met les voiles

Quels sont vos hobbies ?
Adeline : Moi j’aime vraiment la photo. C’est un métier passion pour moi. J’aime aussi le sport. J’en fais le plus souvent possible… entre deux cuillères de beurre de cacahuète 😉
Tony : Même si je n’ai pas beaucoup de temps pour pratiquer, j’aime beaucoup les randos et la grande nature. Mais en fait ce qu’on aime par-dessus tout, c’est voyager !

Comment vous est venue l’envie de voyager ?
Tony : Pour être honnête, c’est Adeline qui m’a communiqué cette passion. Je l’ai rencontrée, elle voulait déjà parcourir le monde. C’était une petite aventurière. Moi j’avoue, j’étais moins serein, moins aventurier dans l’âme. Mais dès notre premier voyage, j’ai su qu’on avait trouvé une passion commune.

Comment choisissez-vous les destinations ?
Il y a trois critères principaux qu’on ne peut pas vraiment classer de façon hiérarchique. C’est finalement un calcul (pas savant du tout) entre le temps imparti au voyage, le budget disponible et les destinations envisagées. Récemment, on est partis à Zadar en Croatie. On savait d’avance qu’on disposait de trois jours complets sur place et, après avoir payé les impôts, on a opté pour un pays économiquement attractif. On savait que Zadar et ses alentours offraient des paysages à couper le souffle. Ça a suffit pour réserver nos billets.

zadar-01
Zadar © On met les voiles

Quels pays figurent sur votre « to do list » ?
Oh c’est dur ça, il y en a tellement… Pour n’en citer que deux, on a bien envie de découvrir le Sri Lanka et une partie de l’Amérique du sud. Pourquoi pas le Costa Rica !

Quel est pour vous le voyage idéal ?
Oh ça c’est plus simple, on trouve. Il nous faut d’abord de belles et authentiques rencontres et des paysages hors normes. On a aussi un penchant pour les cultures différentes de la notre. A Bali, on a d’ailleurs adoré découvrir les coutumes des Balinais. C’était extra.

Quel est votre meilleur souvenir ?
On a une histoire en particulier qu’on aime partager. Elle nous a d’ailleurs amenée à voyager. Il y a cinq ans, on était inscrits au site Couchsurfing. On recevait donc des étrangers qu’on hébergeait chez nous. Un Québécois est venu. Il devait rester deux nuits. Il en a finalement passé quatre jours chez nous. Il était sommelier à Montréal, il a passé quatre jours à nous faire découvrir les vins Français. Trop la honte. Il nous a ensuite invité chez lui à Montréal. On y est allés, il nous a fait découvrir la ville. On a rencontré ses amis et pendant 4 jours on a vécu qu’avec des Montréalais. C’était génial.

Et le pire ?
Sans aucun doute une nuit passée dans un hôtel délabré d’Amsterdam. On rentre vers minuit et oh surprise on comprend qu’il y a une boite de nuit sous l’hôtel. Mais attends, il y n’y a pas que ça. A deux heures du matin on a entendu hurler pendant quelques minutes dans l’hôtel. Des gens se frappaient. Ils criaient, parlaient de drogues… Ça fait flipper quand même. Finalement, tout ce petit monde est ensuite parti de l’hôtel puisque la réception a appelé la Police. C’était une sacrée expérience.

Quelle destination recommanderiez-vous ?
On est unanimes on conseille une destination : Le Québec. Surtout pour un premier voyage. Les paysages sont à couper le souffle, les Québécois sont extraordinairement accueillants et amicaux. On est culturellement dépaysés sans que ce soit non plus un véritable choc culturel. Selon nous c’est le méga top.
Adeline : C’est d’ailleurs comme ça qu’on a initié les parents de Tony aux voyages. Depuis ils veulent parcourir le monde.

peche-parc-de-mauricie
Parc de la Mauricie © On met les voiles

On doit souvent vous poser la question mais comment faites-vous pour financer vos voyages ?
Ça c’est marrant. Non non, on nous pose rarement la question. Ben finalement on fait comme beaucoup de gens. On travaille, on économise et on part en voyage. On ne perçoit aucun financement externe pour nos voyages. Ça arrivera peut-être un jour.

Parlons un peu du blog :
Comment vous êtes-vous décidés à retranscrire ce voyage par écrit ?
Adeline : Elle date finalement cette idée. En fait dès nos premiers voyages, je prenais énormément de photos et une fois montrées à nos proches, elles finissaient par dormir dans un dossier sur l’ordi. J’avais déjà envie de les partager sur le net mais je me disais que c’était déjà trop fait et que je n’apporterai rien de nouveau. Mais Tony lui a toujours aimé écrire et à propos de choses assez variées. C’est finalement la fusion entre nos deux centres d’intérêt qui a fait naitre le blog.

Comment avez-vous choisi le nom ?
On a fait un brainstorming. On a jeté sur papier toutes nos idées et quand Adeline a eu l’idée de « Onmetlesvoiles » on a totalement été séduits. On n’a pas mis longtemps à se décider finalement.

Parvenez-vous à bloguer au rythme que vous souhaitez ?
Non malheureusement, c’est vraiment prenant et en travaillant à côté c’est difficile. On fait du mieux qu’on peut et on s’en satisfait. On remarque que c’est le cas d’une grande majorité de blogueurs.

Merci Albane de t’être intéressée à notre blog. Ça nous fait super plaisir. A bientôt surement.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Vingt-troisième blog : On met les voiles »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s