Blog trotteuse·Gribouilles d'une blog trotteuse

Roadtrip en Corse : premières impressions

    Je pense que cela pourrait se résumer en une onomatopée : WOW ! Non pour les geeks qui se seraient perdus par ici, je ne parle pas de Worlds of Warcraft, vous pouvez passer votre chemin.

   Resituons : nous ne sommes jamais allés en Corse, ni le chéri, ni moi. Enfin lui si quand il avait un an. Fait complètement improbable : il ne se souvient de rien ! Vous aussi vous trouvez ça scandaleux ? On entend tout le temps tout le monde nous parler de la Corse par-ci, la Corse par-là blahblahblah. Mais on a toujours trouvé mieux à faire. Et puis cette année on nous en a vraiment venté les mérites (ou peut-être que l’on s’est enfin décidés à tendre une oreille, qui sait !). Tout le monde nous a dit que septembre était la meilleure période : plus de touristes et il fait encore beau (de ce côté là, on les retient : on a quand même eu quatre jours de pluie, et pas de la petite bruine qui rafraichit. Non ! Les Corses n’aiment pas faire les choses à moitié)… On s’est donc laissés tenter ! Et on ne le regrette absolument pas.

  

   Dès la sortie du ferry (sur lequel je n’ai pas été malade, suffisamment rare pour être souligné, voire applaudi) on en a pris plein les mirettes. On nous avait mis en garde contre les routes de l’île. D’ailleurs on s’attendait donc à des routes dans des états déplorables mais c’est loin d’être le cas. Mais personne ne nous avait prévenu que les décors seraient incroyables. Après chaque virage (et il y en a un sacré paquet), un nouveau « c’est trop beau » nous échappe. On a fait les vrais petits japonais à se garer sur chaque bas côté qui le permet et à mitrailler. On a sans aucun doute 100 fois les mêmes photos mais peu importe, les paysages sont vraiment magique. Ces enchaînements de montagnes et côtes sont à couper le souffle. La réputation d’île de beauté n’est vraiment pas volée.

  Ce qui me frappe le plus c’est que cela nous donne l’impression d’être à l’étranger, un sentiment renforcé par tout les panneaux bilingues (sur la plupart le français est tagué pour qu’il ne reste que la version corse, même à Bastia qui s’écrit de la même façon), alors que tout le monde parle la langue de Molière ! C’est fou. Je me laisse tellement envahir par ce sentiment qu’il me faut parfois un temps de réflexion pour savoir dans quelle langue je dois m’exprimer. Et oui je suis blonde ne l’oubliez pas !

signature

Publicités

Une réflexion au sujet de « Roadtrip en Corse : premières impressions »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s