3615 my life·Blog trotteuse·Gribouilles à roulettes

Bilan de mon année 2016

montage2016

  Pour fêter l’arrivée de 2017, j’ai décidé de vous faire un bilan de l’année écoulée. La faucheuse a été assez violente chez les célébrités mais pour moi cette année a été plutôt riche en émotions et bons moments. 2016 a aussi été marqué par les découvertes : un nouveau pays, une île que je ne connaissais pas, des activités jamais testées … Je vous laisse lire.

Me faire tatouer

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

   Et oui, en 2016 j’ai enfin sauté le pas. J’avais envie de me faire tatouer depuis 4 ans, c’est enfin chose faite ! Un billet est disponible par ici pour les petits curieux.

☆ Réaliser l’un de mes rêves ☆

dsc08132

   La photo n’est pas bonne mais l’on peut y voir, le bonheur en personne et la douceur d’un soir… Jean-Jacques Goldman a toujours su trouver les mots justes. Je n’ai pas réussi à faire une photo nette à cause des éclairages de la salle mais tant pis car ces instants resteront à tout jamais gravés dans mon cœur. Mais qu’est-ce qu’elle raconte à la fin ? Cet homme que vous voyez sur la photo est Glen Ostergaard le directeur de programme du Bodypump. L’un de mes rêves était de suivre l’un de ses cours. C’est maintenant chose faite. Ce cours j’ai pu le suivre en allant à Veldhoven, commune d’Eindhoven au Pays-Bas, pour le Les Mills Megaquaterly summer edition. Un événement organisé par l’antenne hollandaise de Les Mills pour les relancements. Si vous voulez en savoir un peu plus sur cette incroyable journée, je vous inviterai à lire l’article qui la décrit en détail par ici.

Découvrir un nouveau pays

dsc08239

   Grâce à cet événement, j’ai également eu l’opportunité de découvrir un nouveau pays : la Hollande. Oui, quitte à me rendre dans un pays qui m’était inconnu pour un événement sportif, j’ai voulu en profiter pour visiter un peu. J’ai donc posé mon vendredi pour jouer les touristes à Amsterdam et je ne regrette absolument pas. Le pays a l’air de regorgé de paysages splendides et sa capitale est superbe, bien qu’envahie par des hordes de touristes. Il y en a partout. Pour manger dans les restaurants il faut faire des heures de queue, les hôtels sont plein et donc hors de prix, les musées sont bondés (j’ai attendu 3 heures devant la maison d’Anne Frank avant de pouvoir enfin pénétrer entre ces quatre murs). Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre en me rendant au pays de Van Gogh et j’ai été très agréablement surprise. J’aimerais beaucoup y retourner mais probablement en hiver, avec un peu de chance cela signifie moins de monde dans les rues ! J’ai commencé à vous écrire un article sur mon séjour mais je n’ai pas encore eu le temps de l’achever. Affaire à suivre.

☆ Voyage en Corse ☆

  Avec le chéri,nous avons découvert l’île de beauté. Nous ne connaissions la Corse ni l’un, ni l’autre et tout le monde nous en disait le plus grand bien. Nous avons donc décider de nous faire notre propre opinion. Nous n’avons pas regretté le voyage. Cette région regorge de lieux magnifiques. Nous avons pris le ferry depuis Toulon jusqu’à Ajaccio.

   Une fois arrivés en terres corses, nous avons commencé notre roadtrip du Nord au Sud. Premières étapes : Bastia, Île Rousse et Calvi avec des amis. Une fois nos amis retournés sur le continent, nous avons pris la route de Porto pour découvrir les callanches de Piana, GirolataCapo Rosso et la réserve de Scandola. Nous avons ensuite découvert la jolie petite Vico et la ville abandonnée de Muna. Le beau temps n’étant pas au rendez-vous, nous avons pris la décision d’aller sur Ajaccio, où la pluie ne nous empêcherait pas de visiter. C’est en cherchant à nous loger que nous avons découvert Grosseto-Prugna. Nous avons ensuite mis le cap vers Quenza et Zonza pour crapahuter dans les aiguilles de Bavella. Notre tour de l’île a terminé dans le Sud a Porto-Vecchio et Boniffacio.

Canyoning

   Aux aiguilles de Bavella, nous avons décidé d’explorer les piscines naturelles en faisant du canyoning. C’était une grande première pour moi ! Et j’ai beaucoup aimé cette expérience.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA   Nous avions acheté un appareil photo anti-choc et waterproof juste avant les vacances. A cause du mauvais temps, nous n’avions pas pu l’utiliser à bon escient. Grâce à cette demie-journée à barboter, c’est chose faite.

   C’est marrant de descendre des toboggans aquatiques et de sauter dans l’eau. Bon par contre je n’ai pas fait les grands sauts, c’est trop effrayant pour moi. Heureusement il y avait systématiquement des alternatives aux sauts. Le final était également grandiose. Le moniteur avait ramené une bâche. Trois personnes retenaient de l’eau grâce à celle-ci, et la relâchaient pendant que trois autres étaient projetés allongés sur le dos, la tête la première. Une sensation incroyable.

Color obstacle rush

   J’ai testé une autre activité : une course à obstacle. Vous commencez à me connaître je n’ai pas fait une course banale. Il fallait quelque chose pour m’amuser. La color obstacle rush était donc exactement ce qu’il me fallait ! Une course pendant laquelle on vous jette des sachets de couleur dessus alors que vous escaladez, descendez, rampez ou sautez sur des structures gonflables. Je vous le recommande !

Color Obstacle Rush

Salon des blogueurs de voyage à Bruxelles

   Je ne vais pas m’étaler là-dessus car j’en ai déjà parlé sur le blog mais l’événement était suffisamment remarquable pour figurer dans cette liste.

Grol Race

   La Grol race est ma course de roller préférée. Elle a lieu chaque année sur la presqu’île de Quiberon, en Bretagne, au tour du 10 juin. Pendant 24 heures nous tournons par équipe de huit maximum sur un circuit en bordure d’océan. J’adore m’y rendre car c’est toujours un moment convivial et jovial. Les organisateurs sont tops et contrairement à ceux d’autres courses, ils ne nous voient pas que comme des pigeons/vache à lait (rayez la mention inutile).

   J’aime aussi rouler particulièrement rouler avec la team Grol, je ne fais par ailleurs quasiment plus que des courses sous les couleurs de cette équipe. C’était donc l’un des moments j’attendais le plus cette année : rouler en bleu en Bretagne, et je n’ai pas été déçue, bien au contraire.

grol-race

© Anne Lise Cuillerier

    Nous avions une équipe masculine et une équipe féminine, toutes deux en pole position de leurs catégories. L’une de mes co-équipières a réussi à rester avec les garçons lorsqu’ils l’ont doublé. Les suivantes ont suivi. Il a donc fallu, moi qui était la plus faible de l’équipe, qui je tienne le rythme également. Pour mes co-équipières. Je me suis donc donnée à fond pendant toute la course je n’ai pas eu un moment de répit. Mais ce n’était que bonheur. Les garçons ont été absolument adorables avec moi. Ils ne m’ont jamais laissée. A chaque fois que je trainais la patte, celui qui se retrouvait avec moi m’encourageait et me donnait des conseils pour travailler ma poussée. Pour moi c’est ça le sport : de l’entraide et du dépassement de soi. Grâce à cela nous avons finit premiers et deuxièmes au classement général.

Création d’un nouveau blog

capture-decran-2016-02-14-a-18-32-08

  En 2016, j’ai également réalisé que le fitness (re)prenait de plus en plus d’ampleur dans ma vie et par ici, j’ai donc décidé de consacrer un blog à cette passion : Confessions d’une accro du fitness.

signature

Publicités

2 réflexions au sujet de « Bilan de mon année 2016 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s