Blog trotteuse

Valparaiso la colorée

   Lorsque j’ai parlé de mon voyage au Chili autour de moi, tout le monde m’a chaudement recommandé Valparaiso, une ville haute en couleurs assez proche de la capitale chilienne (environ une heure et demie de route). Ce fut donc notre première escale après Santiago. Nous avons eu peur de ne pas pouvoir y aller à cause de gros feux qui bloquaient les routes. Mais, semblerait-il, les média chiliens ont tendance à amplifier les événements. Nous avons donc pu sans encombres rejoindre Valparaiso et n’avons vu ni fumée, ni flamme.

    J’avais tellement entendu de bien sur cette ville que je dois admettre que j’ai été un peu déçue. Je m’attendais à une belle ville, alors qu’en fait c’est un bidonville, assez sale qui plus est. Les gens sont assez peu respectueux et jettent leurs déchets de partout. Je ne comprends pas bien cette mentalité. De plus la ville craint un peu. Les chiliens nous ont tous dit de porter nos sacs devant et de faire attention à nos effets personnels. Rien ne nous est arrivé mais comme on dit : mieux vaut prévenir que guérir.

L’ami qui nous accueille au Chili nous a expliqué que les riches sont sur Viña del mar et que ce sont les pauvres qui habitent Valparaiso. C’est pour rendre les quartiers défavorisés plus agréables que les maisons sont peintes ou graffées. J’aime beaucoup ce concept. Aucune maison n’est de la même couleur que sa voisine.


   Ce n’est pas parce que j’ai été un peu déçue que je n’ai pas aimé. Je regrette juste que l’on m’ait trop vendu cette ville. C’est exactement pour cela que je n’aime pas lire les avis sur les films ou regarder les bandes-annonces. Valparaiso vaut le détour. Il y a des très nombreux graffitis à voir, un musée en plein air (cerro Bellavista – accessible depuis la rue Aldunate), la sebastiana : maison du poète Pablo Neruda. Pour cette dernière, ne vous faites pas avoir comme nous : elle est fermée les lundis. Elle se trouve en haut de l’avenida Ferrari. La visite coûte 4000 CLP. Attention la ville grimpe beaucoup mais les escaliers sont très bien décorés. Voici un aperçu pour vous faire une petite idée de l’endroit.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

🚌 Pour venir :
Depuis Santiago : prendre le bus de la compagnie Turbus depuis la gare routière Almeda – metro universidad (ligne de metro rouge). Le trajet dure 1h30-1h45 et le prix est de 5000 CLP.

 🍽 Pour se sustenter :

Nous sommes tombés par hasard sur un très bon restaurant : Café del pintro. Le décor est vraiment très sympa et la nourriture excellente. Le menu est à 8900 pesos chiliens (soit environ 12,50 euros).



✏️ Café del pintor – Calle Urrida

signature

Publicités

Une réflexion au sujet de « Valparaiso la colorée »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s